Retour au Château d’Alanton

Récit imaginé par Nadine Le Moing, Isabelle von Muralt, Frédéric Ménard, Hervé Cellard et Julie Equipart et faclité par Elodie Dantard, lors de la soirée de futurs proches consacrée au Compte Carbone, le 15 octobre 2020.


Pour leur 15 ans de mariage, Richard et Nathalie retournent sur un lieu magique où ilsavaient séjourné juste avant l’instauration du compte carbone. Richard est aujourd’hui en chaise roulante, il a d’ailleurs quelques craintes sur les obstacles qu’il pourrait rencontrer. 

– Richard: Comment vais-je accéder au château, tu as vu, il n’ y a pas de voiture et l’allée fait au moins 500 m ?

– Nathalie: commence pas à pester ! Regarde tu a un passage aménagé entre les bambous.

Pierre, l’hôte des lieux les entend arriver et vient les accueillir : 

– Bonjour Nathalie, bonjour  Richard, soyez les  bienvenus.  ! J’ai souvenir de votre venue il y  a 15 ans, comme vous le voyez, il y a eu beaucoup de changements. Et tout ça grâce au compte carbone !”

 – Nathalie : oui c’est incroyable nous avons failli ne pas reconnaitre.

– Pierre : En effet, nous avons bénéficié d’aides régionales pour investir dans des travaux de rénovation, à basse consommation carbone. C’est tout bénéfice pour vous . Avant nous avions une consommation moyenne de 10 000 litres de fuel par année, et maintenant on est à une consommation zéro, donc votre compte carbone n’est pas impacté !

La piscine a été remplacée par un bassin naturel de phyto-épuration, le parc à la française a été planté d’arbres et de prairies particulièrement adaptés au climat de la région et à la captation du carbone. Pour le chauffage, le bâtiment est maintenu à 17° grâce à une chaudière au biogaz alimentée par les toilettes sèches mais si vous avez un peu froid, n’hésitez pas à utiliser les couvertures posées un peu partout, elles sont tissées de la laine des moutons du parc. Un conseil pour les douches, prenez les en début d’après midi, eau chauffée gratuitement par le soleil! Si vous les prenez le matin, un autre dispositif prend le relais mais c’est plus cher, ce serait dommage. N’hésitez pas à visiter les serres, on y acclimate quelques espèces en prévision des changements climatiques. Bientôt les premiers avocats! 

– Nathalie: c’est formidable, mais est-ce que vous proposez toujours des activités à vos hôtes? 

– Pierre: oui bien sur, nos activités sont entièrement dédiées au bien être. Et toutes accessibles grâce à nos véhicules à pédales avec assistance électrique  (chargée grâce aux panneaux solaires) si nécessaire. Ils ont été fabriqués par un jeune artisan du coin. On vous emmènera où vous le souhaiterez. Sorties dans les bois, méditations, jardinage, randonnées à pied, à cheval ou dans nos véhicules verts. Des ateliers permaculture, vous pouvez même y choisir ce que vous voulez dans votre assiette. 


– L’hôtesse: pour le repas de ce soir c’est vous mêmes qui allez composer le menu avec des légumes et fruits bio de notre potager comme cela votre compte carbone ne sera quasiment pas impacté ! Pour la nourriture, vous ne trouverez pas plus local! Et d’ailleurs je vous propose de cuisiner le repas avec moi, vous verrez c’est très convivial, on s’amuse bien et on apprend beaucoup !

– Nathalie: Super ! il est où , le potager ? 

– L’hôtesse: Dans le parc, vous voyez, derrière le labyrinthe de bambous !

– Richard: ah bon, il va encore falloir que je roule sur de l’herbe, j’espère que je ne me casserai pas la figure ! 


Richard finalement arrive le premier, il s’est amusé comme un fou dans le labyrinthe, c’est Nathalie qui est restée bloquée dedans, elle n’a pas le sens de l’orientation !


De retour de sa récolte, Nathalie amène une assiette richement garnie à la table ou Richard l’attend. En traversant la salle commune, elle aperçoit son ancien patron. Un sentiment de rancune l’envahit et elle s’empresse de rejoindre son mari pour lui faire part de ses souvenirs. “Tu sais pas qui est assis à la table à droite de l’entrée.”

– Pierre: Oh non, ne me dit pas que c’est ton ancien boss. Ah, non il va pas nous gâcher notre week-end quand même !

– Nathalie: Mais regarde, on dirait qu’il n’a rien trouvé à manger dans le potager ! ça ne m’étonne pas il n’a jamais voulu mettre les mains dans la terre. En fait, il me fait quand même un peu pitié. Enfin c’est surtout ses gamins qui me font pitié car ils n’ont rien à manger. Bon. Allez, je prends mon courage à deux mains et je vais lui proposer de partager notre récolte. Après tout, on n’est plus en 2020 !


Un peu plus tard dans la soirée, après quelques bières artisanales partagées, Richard et Nathalie débriefent.

– Nathalie: tu as vu; mon ancien patron s’est complètement lâché à la fin, il a même aidé à la cuisine !

– Richard: de plus les hôtes m’ont donné plein de bonnes idées à appliquer de retour chez nous. Tiens je te propose de finir la soirée au clair de lune dans le labyrinthe, ça te rappellera des souvenirs…

– Nathalie : pourquoi pas, de plus l’éclairage est discret et nous laisse voir la Voie lactée !