A l’effondrement de nos civilisations, on imagine le plus souvent des réponses radicales: survivalisme d’un côté ou vie en communauté locale de l’autre.

Nouvelles

d’un futur désirable

Des récits positifs

Il nous est bien plus simple de nous projeter en regardant un film qu’en lisant un essai ou une argumentation étayée de chiffres. L’humanité s’est construite grâce à des histoires qui ont permis de donner du sens à notre existence. L’effondrement et la résilience sont loin des sujets complexes et peuvent faire ressentir un désespoir profond. Il serait plus tentant de les ignorer.
Pour autant, nous sommes là. Et nous devrons choisir comment vivre. L’imaginaire est nécessaire pour dessiner des chemins possibles. Libre à nous de les imaginer positifs. C’est ce à quoi nous nous engageons: créer les conditions d’une écriture collaborative de récits positifs.

Des récits collaboratifs

Il serait inutile d’écrire ces chemins possibles chacun de son côté. futurs proches met la force de l’intelligence collective au service d’un des plus grands challenges de l’humanité: l’effondrement annoncé. Animées par des experts de la facilitation de groupe, nos soirées-ateliers permettent à tout à chacun de venir contribuer à un avenir souhaitable

Nul besoin d’être écrivain pour participer, pas d’auto-censure, au contraire: l’imagination et les expériences de chacun amèneront de la richesse aux micro-nouvelles. De notre côté, nous créons les conditions pour que chacun se sente à l’aise de participer.

Des récits locaux

De même que l’effondrement prendra (et prend déjà) des formes différentes entre régions et pays, de même en ira-t-il de la résilience. Il est crucial pour futurs proches de s’ancrer dans une réalité locale. Lausanne, Genève, Zurich n’ont rien à voir. Lausanne, Paris ou Bali encore moins.

A terme, futurs proches voyagera dans différentes collectivités, villes, villages de Suisse et de France, car la résilience s’imagine de façon locale et non pas globale. Pourquoi la Suisse et la France tout d’abord ? Car notre équipe est issue de ces deux pays, tout simplement.

Parce que demain s’écrit aujourd’hui,

collectivement

Pourquoi participer ?

Se rencontrer

Nous sommes nombreux à avoir les mêmes préoccupations. Pourtant trop peu d'évènements existent. Nos soirées sont l'occasion de se rencontrer et tisser des liens.

Amorcer une transition personnelle

Intégrer l'effondrement dans son quotidien peut être éprouvant. Créer ensemble des futurs positifs permet d'initier son chemin avec plus de sérénité.

Inspirer

Créer des micro-récits, pour soi, pour son entourage, pour d'autres, participe à inspirer et diffuser autour de soi.

futurs proches est un projet citoyen qui explore les chemins possibles entre ces deux extrêmes: ceux de la résilience.

A travers l’écriture de micro-nouvelles positives, imaginées collectivement et ancrées localement, participez avec nous à la construction d’une bibliothèque de futurs souhaitables.

Convaincus qu’il nous faut créer des futurs positifs en écho aux prévisions d’effondrement de nos civilisations, futurs proches propose des soirées / ateliers inspirés de la méthode “design fiction” pour écrire des récits désirables et ré-enchanter nos imaginaires.

En voici un aperçu en vidéo:

Vidéo produite par les Visionautes pour le lancement de futurs proches, le 30 janvier à Lausanne.

“Aujourd’hui, nous sommes le 25 mai 2043, à Lausanne, Emilie se lève, surprise par la fraîcheur inattendue du matin. Elle monte sur le toit pour préparer le petit déjeuner de ses voisins. C’est son tour de choisir les fruits et légumes issus de la serre installée en haut de l’immeuble.

 

Depuis que les approvisionnements ont cessé en 2030, chaque immeuble dispose de ses propres …“

C’est ainsi que pourrait débuter l’une de ces micro-nouvelles. Venez inventer la suite avec nous.

“Il y a trois grands moyens de mobiliser en masse: les catastrophes, les dictatures ou les histoires. Personnellement j’ai choisi la troisième option. 

Aujourd’hui, le récit dominant s’appuie sur le dogme de la croissance. Or cette croyance à un coût écologique et social qui pourrait conduire notre civilisation à sa perte. Nous avons besoin de renverser ce récit ultra-consumériste et technologique qui impose de travailler, d’emprunter, de consommer.

Pour moi les révolutions ne naissent par sur le terrain politique mais dans l’imaginaire. Les grands changements sociaux ont commencé par ceux qui ont imaginé que c’était possible.”

CYRIL DION, PETIT MANUEL DE RESISTANCE CONTEMPORAINE

Curieux d’en savoir plus ?

Découvrez en davantage sur notre projet ou faites connaissance avec notre équipe.

Inscrivez vous aux prochaines soirées ou restez informé(e) des prochaines dates et lieux en cliquant ci-dessous. Bienvenue.