L’orchestre s’exile

Récit imaginé par Sylvie Gonzalez, Robin Lauff, Philippe Chau et facilité par Vanessa Weibel lors de l’atelier futurs proches réalisé avec Adrastia, le 10 décembre 2020.

Thème de l’atelier: “Nous sommes le 3 janvier 2022. Emmanuel Macron annonce qu’au 30 janvier, les services assurant la production et la distribution d’électricité ne seront plus assurés pour une durée indéterminée. Imaginez la suite”


Encore coincée dans les bouchons, Aurélie peste une fois des plus dans sa voiture. Direction Saint Orens de Gameville. Après une journée harassante à la banque,

Encore coincée dans les bouchons, Aurélie peste une fois des plus dans sa voiture. Direction Saint Orens de Gameville. Après une journée harassante à la banque, elle a hâte de se retrouver chez elle en compagnie d’Alexia, les enfants et le chat. Préoccupée par le repas du soir, les devoirs, et surtout s’il reste des croquettes pour le chat, elle écoute distraitement la radio. Le fil info égrène des nouvelles toujours aussi désespérantes du réchauffement climatique, de l’augmentation des taxes et des décisions toujours inappropriées du gouvernement. La monotonie des propos est interrompue par ” déclaration imminente du président/ interruption des émissions.

” …… citoyens citoyennes, tous les services assurant la production et la distribution d’électricité ne seront plus assurés pour une durée indéterminée…”

Aurélie change de station quelques fois pour être certaine d’avoir bien entendu, mais oui le meme discours se répète sur toutes les ondes.

Enfin arrivée à la maison, elle se précipite et trouve Alexia scotchée devant la télévision. Alexia, affolée, lui demande ce qu’elles vont devenir. Elle panique, livide, le souffle coupé, se demande comment elles vont faire pour manger, se chauffer, enfin survivre quoi! Et les voisins, monsieur et madame Dubray qui sont vieux et diabétiques? Aurélie tente tant bien que mal de la calmer et après son moment de sidération, pense déjà à l’entraide entre voisins et persuade Alexia qu’en se regroupant ça sera plus facile de trouver des solutions et de passer le cap.

Depuis 3 jours, les points de vue divergeaient entre les deux colocataires. Aurélie veut saisir cette opportunité pour quitter la ville et changer de vie, comme elle le pressentait depuis longtemps. Alexia, apeurée, reste sur ses positions et accrochée aux nouvelles gouvernementales, qui informent proposer de distribuer l’électricité par région. Aurélie, persuadée que l’entraide peut l’emporter fait le tour des voisins et des personnes de son orchestre de musique classique. Elle se rapproche également des ses connaissances, pour organiser une réunion d’entraide afin de partager les visions.

Seuls ceux voulant coopérer viennent à la réunion, dont beaucoup de membres de l’orchestre et quelques voisins. Jean-Pierre, le violoniste, propose de partir en convoi vers la ferme des ses grands-parents, agriculteurs retraités, à Campagne sur Arize. L’idée séduit, un group se forme, et c’est là que commence l’organisation pour trouver des véhicules et tout ce qu’il faut pour le voyage. Chacun contribue avec ce qu’ils peuvent et savent faire de mieux.

Alexia, voyant les jours défiler et le voyage s’organiser commence à changer d’avis. De plus, les enfants semblent ravis de cette aventure. Ils disent même qu’ils ont appris à faire des bougies naturelles qui tiennent super longtemps pour s’éclairer. Et puis l’idée de vivre en communauté la ravit en fait. S’entraider, apprendre, et surtout continuer à jouer de la musique ensemble! L’idée que presque tout l’orchestre suive cet exil est incroyable. Chacun semble avoir des connaissances qui seront bien utiles! Elle même a pris des cours d’herboristerie, le violoncelliste a un apprentissage en ébénisterie, et puis le chef d’orchestre, dans sa jeunesse, a fait du bénévolat et a appris à isoler des maisons. Aurélie adore le tricot, et le la flûtiste est une experte en conserves et lactofermentation.

Alexia se dit que finalement, oui, ça sera dur, mais ensemble, et avec ceux qu’on aime, elle sent qu’on peut accomplir des miracles.