Le Renard et le Frêne

Récit imaginé par Marie-Luce Storme et Elodie Dantard dans le cadre l’atelier futurs proches réalisé le 1er juin 2021.

Thème de l’atelier: Et si nous imaginions le futur de nos sociétés modernes comme profondément connecté au vivant ? Comment devenir un gardien du vivant au service du vivant ?


de antoine@renard.net à emmanuelle@frene.net
1er juin 2060

Hello Frêne ! J’espère que tu vas bien depuis notre super intervention à l’îlot de l’eau. Quoi de neuf à Volvic ? Ici, l’îlot revit et de plus en plus de participants viennent s’y ressourcer. C’est bientôt la fin de l’année. Cet été je pars en tournée sur la côte atlantique avec un groupe de gardiens du vivant. Et toi, t’as des plans ?

de emmanuelle@frene.net à Antoine@renard.net
2 juin 2060

Bonjour cher Renard, Bravo ! envoie-moi des photos de l’îlot si tu peux, ça me fera plaisir de voir comment ça évolue, avec tout ce monde qui y est connecté maintenant, c’était pas gagné au départ… Estce que ton école y fait déjà des cours ?  De mon côté, j’ai enfin réussi à négocier plus de temps libre avec “tu sais qui…”. J’ai rejoint un collectif du Massif Central pour l’encapacitation du vivant sur le territoire. Ce groupe est génial et dépasse de loin la ville de Volvic, dans laquelle ça commence à bouger. Je t’en dis plus bientôt, ce soir on se regroupe pour parler du plan d’actions !

de antoine@renard.net à emmanuelle@frene.net
2 juin 2060

Hello, Frêne, c’est génial ça ! On a vu en cours que les collectifs ouvrent beaucoup de voies et que chacun peut y trouver sa façon de contribuer. Et j’ai un pote qui est même allé jusqu’à intervenir en entreprise avec un binôme senior. Ils ont réussi à créer un collectif intégrant le Co-DIr pour ramener l’entreprise dans les limites du Donut planétaire. Est-ce que tu connais des gens qui seraient prêts à faire ça avec “tu sais qui…” ?

de emmanuelle@frene.net à antoine@renard.net
3 juin 2060

Bonjour Cher Renard, et merci ! C’est ça l’idée ! On est en train d’embarquer suffisamment de collaborateurs chez “tu sais qui” pour que le Co-Dir puisse prendre la mesure du changement en cours. Je suis preneuse des témoignages de ton ami et de son ami pour un partage d’expériences et élargir les réflexions.

de antoine@renard.net à emmanuelle@frene.net
6 juin 2060
Hello Frêne, je t’ai mis en lien avec Bison et Orchidée. Ils vont te contacter par mail. Ils sont chaud-bouillants pour intervenir avec vous ! ça va brasser chez “tu sais qui fait les yaourts” ! Pour moi, ça y est, j’ai fini les cours sur les peuples premiers. C’est génial tout ce qu’on a vu sur les bienfaits de créer plus de communs partout : régénération du vivant, des liens sociaux et culture de notre bien-être émotionnel, ça a renforcé mon lien avec Renard, tu sais, mon animal totem. C’est dingue parce que ça me pousse et j’assume de plus en plus à parler “au nom de” la nature.

de emmanuelle@frene.net à Antoine@renard.net
15 juin 2060

Bonjour Renard
Je me régale de nos échanges, et de tous ces partages. Quelle belle rencontre quand j’y repense, grâce à cette formation des gardiens du vivant, tu te rends compte, c’était quand même il y a 1 an ! Je vois que tu as tellement cheminé depuis.
Ce que tu me confies m’inspire. Tu sais, mon totem, le Frêne, je me demande si ce n’est pas lui qui agit à travers moi dans plein d’aspects de ma vie, notamment avec mes collègues. Comme tous les arbres, le Frêne est un filtre, un guérisseur. Et avec le petit groupe de collaborateurs, nous avons acheté une cuve filtrante, purificatrice d’eau et l’avons installé hier à notre étage chez “D….”. J’ai vu des dizaines de personnes s’y arrêter et y prendre de l’eau toute la journée. Une vraie valse de bouteilles en verre recyclé ! Je vois bien que chez le géant du yaourt et de l’eau en bouteille, il y a quand même un potentiel de transformation. J’ai hâte que ça évolue mais je suis consciente qu’il faudra du temps…

de antoine@renard.net à emmanuelle@frene.net
30 juin 2060

Salut Frêne, juste un petit email avant de prendre la route pour la côte atlantique. Désolé de ne pas t’avoir répondu plus tôt mais les préparatifs m’ont pris beaucoup de temps. J’ai peut-être lu ton mail un peu vite mais je n’ai pas tout compris sur le lien entre la cuve et la transformation chez Danone ? Ça à l’air cool mais il faudra que tu m’en dises plus.

de emmanuelle@frene.net à antoine@renard.net
2 août 2060.

Bonjour Renard,
Est-ce que tu es encore sur la côte avec les gardiens ? J’ai tellement hâte que tu me partages toutes tes expériences ? Je ne sais pas quand tu auras l’occasion de lire ce mail, ou même si tu arrives à te connecter. A propos de cette cuve filtrante, tu n’imagines pas à quel point elle a provoqué l’effet papillon ! Laisse-moi te raconter.
Autour de la cuve, les gens sont venus de plus en plus nombreux. Evidemment, elle provoquait des files d’attente et des discussions. Les râleurs ont rencontré les optimistes, le succès de la demande nous a poussé a en acheter une deuxième. Et ça a fait “Tilt” aux RH. La société a pris en charge l’achat pour tout le siège à Volvic. Autour des cuves, les gens ont retrouvé leur pugnacité, comme celle de 2021 où le siège a failli fermer ! Tous les discrets se sont réveillés autour de ces enjeux de la gestion des ressources naturelles. Ces petites cuves les ont questionnés, et leur ont fait comprendre qu’ensemble ils pouvaient protéger les ressources pour l’humanité entière. Ils ont même organisé une conférence sur les aspects juridiques de l’existence légale des éléments de la Terre. La présence du vieux gardien Navi Radjou, et de tes amis Bison et Orchidée, nous a fait prendre conscience, Co-Dir y compris !!! qu’on pouvait devenir responsables. Un élément clé pour donner une personnalité juridique à Volvic et à ses sols !
Tu imagines la révolution ici ?

de antoine@renard.net à emmanuelle@frene.net
6 août 2060

Salut Frêne, ici la vie est rythmée par la tournée des plages où avec les habitants et les touristes nous avons envahi les clubs de jeux des enfants et les “faux” parcs d’attraction pour initier les premières transformations et aggradations de ces milieux très dégradés par des années de tourisme intensif. C’est le consumérisme à l’envers. Tout le monde veut régénérer au lieu de consommer. Avec ce que tu as vécu de ton côté chez Danone, cela me redonne de l’espoir au moins pour nos ressources planétaires en eau, même si j’ai encore du mal à voir comment ça va changer le quotidien… Je termine ma tournée à la fin du mois, ça serait chouette qu’on se retrouve pour en discuter, de ça et de tout le reste 🙂

de emmanuelle@frene.net à antoine@renard.net
15 août 2060

Bonjour cher Renard,
C’est super de travailler comme tu le fais au niveau du quotidien avec des populations qui partagent un même territoire et surtout de changer les mentalités et les habitudes. Je suis sûre que ces touristes-là ne verront plus jamais leurs vacances de la même façon ! Oui, reviens-vite. Je te le dis en off, mais voilà ce qui se trame pour septembre : C’est pas seulement la protection juridique du territoire qui est en jeu, mais c’est carrément la transformation de la mission de Danone ! Finis les yaourts et l’eau en bouteille ! On parle ici de changer de statuts et de passer en S.C.O.P., d’abord pour l’entité Volvic, en pilote, et ça pourrait s’étendre à tout le groupe au niveau international. Et du coup la raison d’être du Groupe est en train de s’affirmer autour de la défense de l’accès à l’eau pour toutes les communautés du vivant dans le monde. Et, ça, ça veut dire les communautés humaines ET celles de tous les organismes vivants ! Nos totems, Renard et Frêne nous ont bien guidés tous ces derniers temps, j’ai confiance pour la suite.

de antoine@renard.net à emmanuelle@frene.net
17 août 2060

Attends ! Ne bouge pas ! J’arrive dans une semaine. J’ai tout un tas d’outils à te proposer pour que la transformation des emplois et celle du site de production se fassent dans l’éveil des consciences et plus comme avant, tu sais, dans l’affrontement entre direction et salariés.

de emmanuelle@frene.net à antoine@renard.net
26 août 2060

Bonjour cher Renard,
Quelle joie ça a été de te revoir hier ! Comme on le disait, ce grand festival autour de la création de la S.C.O.P. de Volvic va marquer l’histoire. Cela dépasse de loin tout ce que nous avions évoqué. Même la municipalité y trouve son compte. Mettre l’économie frugale au centre de ce festival, cela va permettre de revenir aux limites planétaires des ressources que doivent respecter les pays et les grands groupes internationaux. C’est tout un symbole qu’un groupe comme Danone se jette à l’eau le premier – LoL ! J’espère que la présence des gardiens permettra de les imposer en douceur, dans le respect et la convivialité. J’aime beaucoup l’idée de travailler cela en petits groupes avec les employés, en ateliers. Cela accompagnera leur sortie de l’usine et leur formation à de nouveaux métiers. Je pense que le choix de nouvelles carrières, tant les aggradeurs que les réensauvageurs, biotopeurs de tout poil, ou bien encore les investisseurs en forêt trouveront chacun, chacune, leur voie. Et leur totem !
Il nous reste à définir comment nous allons clore cette journée. Il me semble que toutes les avancées en France, au-delà de l’Education nationale, pourraient soutenir la diffusion de ce programme international des Gardiens du Vivant auprès de tous les pays du monde et de l’économie mondiale. Que de belles perspectives à ouvrir ensemble !