Poubelle la vie

Récit imaginé par Karlen Panambi, Bubuline Jashari, Leila Kaufmann, Martine Moret et Philippe Casse lors de la soirée de lancement de futurs proches le 30 janvier 2020 à Lausanne.


En 2043, la déchetterie de Malley explose et des vapeurs toxiques contaminent le quartier de Prilly-Malley.

Par mesure de sécurité, les quartiers voisins créent une zone de quarantaine et interrompent immédiatement les échanges et les collaborations mises en place depuis l’effondrement des structures étatiques. Les habitants de Prilly-Malley doivent trouver en eux-mêmes les ressources pour trouver comment survivre. 

Greta, la maire en exercice du quartier, est une énergique mère de deux enfants passionnée de jardinage et d’agriculture. Sa confiance en elle-même, son entourage et dans le futur sera déterminante pour surmonter cette crise.

Passé un premier temps de panique et de chaos, Greta organise des groupes de travail par compétences: santé, alimentation, énergie, éducation et divertissement, tous les besoins sont identifiés. Le problème le plus urgent est l’accès à l’eau, comment garantir un approvisionnement alors que la piscine du collège de l’Union est déjà presque vide ? 

On met en place des systèmes de récupération et on convertit le parking de Prilly en réservoir supplémentaire. En parallèle, toutes les surfaces cultivables sont mises à profit pour développer l’agriculture. Heureusement que des citoyens avaient pensé à stocker des graines dans leurs congélateurs. Les surplus des récoltes deviennent une monnaie d’échange avec les quartiers voisins et quelques échanges se rétablissent.

Les habitants garantissent leurs besoins en énergie autonome en mettant sur pied des micro-fermes de biomasse et en optimisant les panneaux photovoltaïques qui avaient été posés durant les 20 dernières années sur les toitures. 

Les valeurs des habitants de Prilly-Malley étaient très claires : chacun a droit à une place dans le quartier. Même à ceux qui n’ont pas de capacité de travail physique ou intellectuel, il leur est confié une mission importante : créer de la culture et du divertissement afin de redonner des couleurs à la vie et le sourire aux habitants.

Grâce à la maire qui a su coordonner les idées des citoyens, Prilly-Malley renaît.